Contexte

La valorisation, le recyclage comme le traitement ultime des déchets (mise en décharge, incinération, inertage, ...) sont des activités industrielles qui répondent à des spécifications techniques et réglementaires rigoureuses et à une traçabilité parfaitement définie.

Un énorme travail normatif a été accompli ces dix dernières années au niveau européen comme français (plus de cent normes nouvelles ont été publiées); ces normes accompagnent des textes réglementaires, rédigés concomitamment, qui sont eux aussi le fruit d'un travail extrêmement conséquent.

Le devenir des déchets dans l'environnement (mise à disposition sur le marché de Matières Premières Secondaires [MPS], dépôts en Centre de Stockage de Déchets Ultimes, ...) implique de connaître avec précision toutes les interactions potentielles entre les matrices déchet et les eaux (météoriques, naturelles douces ou salées, eaux usées, ...).

Ce phénomène appelé lixiviation est une des clés d'appréhension du devenir à long terme des déchets dans l'environnement. Le phénomène de lixiviation dans le milieu naturel est un processus complexe englobant des mécanismes réactionnels biologiques et géochimiques auxquels se trouvent associés des aspects spécifiques liés à la santé des populations humaines et animales (dissolution puis transfert de polluants vers le monde vivant en relation avec les notions de toxicité et d'écotoxicité).

Le but de ce module est donc de présenter les aspects scientifiques du phénomène de lixiviation et les différentes procédures associées.